L’utilité d’un plan incliné pour bébé - Doolit

Doolit

60 nuits offertes
Livraison GRATUITE
Paiement en 4 fois sans frais
+33 (0)5 49 35 46 21
Jours
Heures
Minutes
Secondes
Jours
Heures
Minutes
Secondes

La qualité du sommeil d’un nourrisson contribue largement à son épanouissement. C’est la raison pour laquelle les parents s’acharnent à créer une chambre bébé confortable. Tout est important à commencer par le choix du berceau. De même, le choix du matelas doit se faire avec minutie. Pour un petit plus, l’ajout d’un plan incliné garantit plus de confort pour bébé. Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le plan incliné bébé ? Permet-il de lutter contre le reflux gastrique bébé nuit ?

Généralités sur le plan incliné bébé

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur ce dispositif avant d’en choisir un pour son bébé ?

Principe de fonctionnement

Les jeunes parents se posent souvent la même question : comment faire dormir bébé pour que la qualité de son sommeil soit optimale ? Comment le positionner pour qu’il soit en sécurité ?

Les pédiatres recommandent une position couchée sur le dos pour un nouveau-né. Toutefois, après l’allaitement et après chaque repas, les parents ont tendance à faire dormir bébé sur le côté. C’est une position qui permet d’éviter un problème respiratoire bébé nuit. Le seul hic, c’est qu’elle n’est pas forcément confortable et peut même perturber le sommeil de votre bout de chou. D’où l’intérêt de trouver un bon compromis et d’opter pour le plan incliné.

Le plan incliné, fidèle à son appellation, offre de l’inclinaison et relève le haut du corps de l’enfant. En l’utilisant, le bébé peut rester couché sur le dos sans que les parents aient besoin de le faire tourner sur le côté.

Le positionnement

Le plan incliné doit se situer entre le drap-housse et le matelas. Toutefois, si l’inclinaison dépasse les 15 ° et atteint les 25 ° à 30 °, alors, placez- le au-dessus du drap-housse.

Le positionnement du plan incliné sur le lit bébé est facile. Il est toujours pourvu d’un harnais dans le but de maintenir le tout-petit dans une position confortable. En dépit de l’inclinaison, vous n’avez rien à craindre de l’effet toboggan et votre bébé peut dormir en toute sécurité.

Autre détail important : veillez à ce que la largeur du cale-bébé soit adaptée à celle du matelas. Cela assure sa stabilité, même quand votre enfant gigote dans son lit. Sachez également qu’il est déconseillé de positionner un oreiller, une couverture ou un édredon sous le drap pour remplacer un plan incliné. C’est dangereux pour l’enfant qui ne contrôle pas encore ses mouvements. Il risque de s’étouffer si le plan incliné est mal positionné ou s’il bouge.

Plan incliné et lutte contre le reflux gastro-œsophagien

En plus du confort, l’utilisation d’une cale bébé est avantageuse pour la santé gastrique de bébé.

RGO : qu’est-ce que c’est ?

Le RGO ou reflux gastro-œsophagien est la remontée involontaire du contenu de l’estomac vers l’œsophage de bébé. Par conséquent, il est sujet à la régurgitation. C’est différent du vomissement, car la régurgitation n’est pas accompagnée de contraction musculaire ou abdominale. Elle ne coûte pas d’effort pour l’enfant.

La régurgitation se passe lors d’un rot, donc, suite à un allaitement ou au repas. Elle apparaît souvent durant les trois premiers mois de bébé. Généralement, le RGO est sans gravité chez le nourrisson. Il est même très fréquent, étant donné que bébé s’alimente continuellement de liquides (lait maternel, biberon, eau…). De ce fait, c’est durant les trois premiers mois qu’il faut bien aménager le lit pour bébé afin d’éviter une complication du RGO.

Les types de RGO

Il faut savoir distinguer une simple régurgitation qui est complètement normale d’une œsophagite. C’est dans le cas d’une simple régurgitation qu’il faut utiliser un plan incliné si le médecin en prescrit.

Le RGO simple

Il est fréquent, complètement normal et sans gravité. Dès que bébé commence à manger des aliments solides, autre que le lait, le RGO simple se dissipe progressivement. Puis, dès que bébé commence à se mettre debout et à marcher, son petit estomac fonctionne mieux et le reflux gastrique ne se présente plus.

Les simples régurgitations ne freinent pas le développement physique de bébé. Elles ne modifient même pas son appétit. Il vous suffit de surveiller sa posture après le repas ou d’utiliser un équipement tel qu’un plan incliné bébé pour remédier à un tel souci.

Le RGO compliqué dit œsophagite

Quoiqu’alarmant, l’œsophagite apparaît rarement chez le nourrisson. Quand les régurgitations sont très acides, cela provoque une inflammation de l’œsophage. Dans ce cas, bébé régurgite, mais avec des traces de sang, il pleure et refuse de se nourrir. Cela peut entraîner une perte de poids et freiner la croissance.

Il existe plusieurs solutions pour alléger le RGO chez les nourrissons incluant l’utilisation d’une cale.

La position

Après l’allaitement, il est fortement déconseillé d’allonger bébé sur le dos ou de le changer. Il faut également éviter de le mettre sur un transat afin de ne pas comprimer son estomac. Il faut le tenir bien droit jusqu’au rot. La nuit ou même pendant sa sieste, vous pouvez incliner sa position. De ce fait, son épaule et son dos se redressent afin de libérer son estomac.

Le lait anti-reflux

Le lait anti-reflux est composé d’ingrédients traditionnels des laits infantiles. Il est pourvu d’une dose d’amidon le rendant plus dense. Toutefois, il est à consommer avec modération afin d’éviter la constipation. Plus important encore, il faut demander l’avis d’un pédiatre avant d’en donner à votre enfant.

Les tétines anti-régurgitation

Le débit de sa tétine conditionne également la survenue de l’ingurgitation. Il faut ainsi paramétrer ce débit pour qu’il ne soit ni trop lent ni trop rapide.

Le plan incliné aide bébé à bien digérer

Le plan incliné sert de rehausseur. Un plan anti-reflux sur son matelas permet de redresser légèrement sa tête et ses épaules. Donc, en l’utilisant, le haut du corps du bébé se trouve automatiquement surélevé.

En plus d’éviter la régurgitation, la forme inclinée facilite la digestion. Elle prévient également toute forme d’étouffement. Donc, le plan incliné aidera sûrement votre enfant à faire ses nuits. Il peut s’endormir des heures d’affilée tant que sa position est confortable et sécuritaire.

Sachez qu’une indigestion peut provoquer un mal d’estomac chez le bébé. C’est une raison d’adopter une solution efficace pour l’aider à bien digérer. De plus, l’indigestion est gênante pour bébé. Ainsi, il se peut qu’il devienne irrité et inconsolable. Il se peut même qu’il ne fasse pas sa nuit correctement, un fait qui va fatiguer les parents, mais aussi le bébé.

Le tout est de choisir la bonne inclinaison adaptée à votre enfant.

Inclinaison à 15 °

C’est la plus faible inclinaison, adaptée à un nouveau-né jusqu’à ses deux ans. Pour plus d’efficacité, vous pouvez l’assortir avec un plan à mémoire de forme. Toutefois, veillez à ce que le degré d’inclinaison de ce dernier et celui du plan incliné soit identique.

Inclinaison à 25 °

Un matelas incliné à 25 ° est toujours équipé d’une ceinture de maintien. C’est pour éviter le glissement pendant le sommeil. Cette inclinaison convient mieux aux bébés de plus de 6 mois. Et même, l’idéal, c’est de la choisir pour un jeune enfant qui est toujours sujet à une régurgitation ou à un reflux gastrique.

Inclinaison à 30 °

L’inclinaison à 30 ° est pour les cas de régurgitations sévères. Elle soulage également toutes les manifestations d’une gêne respiratoire. Soyez sans crainte, car la forte inclinaison ne perturbe pas le confort de l’enfant tant que le plan est bien positionné. De plus, le plan à forte inclinaison est toujours muni d’un harnais afin de garantir la sécurité de l’enfant.

Plan incliné pour améliorer la respiration de bébé

En plus de lutter contre les RGO, le plan incliné permet également de prendre soin de la santé respiratoire d’un nourrisson. Bébé dispose d’un système respiratoire fragile. De ce fait, il a beaucoup du mal à respirer surtout lors d’une maladie respiratoire qui peut le toucher. Les parents doivent détecter les signes avant-coureurs d’un quelconque problème respiratoire afin de soulager l’enfant à temps. Généralement, bébé a du mal à respirer quand  il y a :

  • rythme respiratoire laborieux et rapide ;
  • des rétractions ;
  • des battements des narines pendant la respiration ;
  • un geignement

À son plus jeune âge, c’est à dire, durant les 12 premiers mois de sa vie, l’enfant peut attraper :

  • la grippe ;
  • le rhume ;
  • la bronchiolite ;
  • le croup

D’ailleurs, les enfants souffrant d’une maladie respiratoire plus grave comme l’asthme ou la pneumonie ont vraiment besoin d’un dispositif comme un plan incliné.

C’est surtout pendant son sommeil que le bébé a du mal à respirer convenablement. D’où l’intérêt de chercher des solutions pour faciliter sa respiration afin de préserver la qualité de son sommeil.

L’utilisation d’un plan incliné bébé est conseillée pour mieux rythmer sa respiration. Le redressement des épaules et de la tête optimise considérablement le fonctionnement de son appareil respiratoire en dépit de l’encombrement.

En plus de l’utilisation du plan incliné, il ne faut pas oublier quelques bonnes pratiques comme :

  • l’aération de sa chambre ;
  • le nettoyage de son nez ;
  • l’installation d’un purificateur d’air,
  • etc.

Puis, il faut noter que l’utilisation d’un plan incliné ne s’agit pas d’un traitement contre ces maladies respiratoires. Elle n’est qu’un moyen pour soulager l’inconfort que peut ressentir votre bébé pendant le traitement adapté.

Bien utiliser un plan incliné bébé

Le plan incliné est bénéfique, si et seulement si les conditions d’utilisation sont bien respectées. Autrement, il peut même déformer la posture du bébé, accentuer ses gênes ou le mettre en danger.

Quand l’utiliser ?

À priori, le bébé doit être couché à plat et sur le dos. C’est la position idéale préconisée par le pédiatre afin d’éviter la mort subite du nourrisson et les étouffements. De ce fait, l’utilisation d’un plan incliné ne doit pas être permanente. De plus, c’est un dispositif qui ne s’adapte pas forcément à tous les bébés.

Le plan incliné est utile uniquement quand bébé est malade et qu’il a besoin d’aide pour accroître sa faculté respiratoire. Puis, il lui faut un plan incliné quand vous constatez qu’il n’a pas fait son rot et qu’il a du mal à digérer son dernier repas. L’utilisation d’un plan incliné bébé doit résoudre uniquement deux problèmes : le RGO et la difficulté respiratoire. En revanche, un enfant qui souffre de régurgitation chronique peut utiliser un plan incliné plus fréquemment tant que le médecin en prescrit.

En temps normal, quand bébé est en bonne santé, il faut toujours le coucher à plat, sur le dos. C’est la position la plus sécurisante pour votre enfant.

Comment choisir la bonne inclinaison ?

L’inclinaison ne doit pas excéder le 15 °. Si son état n’est pas si grave, vous pouvez même réduire l’inclinaison à 12 ° ou 14 °. Trop de surélévation risque d’engendrer une déformation de sa posture et une douleur dorsale.

Avant de choisir la bonne inclinaison, vous pouvez également vous adresser au pédiatre. Il saura vous conseiller sur le plan incliné qu’il faut à votre bébé. Il jugera même de son utilité.

Bien choisir un plan incliné bébé

L’acquisition d’un équipement de puériculture pose toujours problème, surtout pour les jeunes parents. Il est assez complexe d’identifier le bon produit adapté aux besoins de nos bambins. D’où l’intérêt d’établir certains critères pour mieux choisir le plan incliné qu’il faut à l’enfant.

Concernant le plan incliné bébé, il doit être choisi en tenant compte de :

  • la matière de fabrication ;
  • le niveau d’inclinaison ;
  • la dimension ;
  • la maniabilité et l’ergonomie

La matière de fabrication est importante quand il s’agit d’un article pour bébé. Par exemple, le coton est recommandé pour ses linges de lit. Les types antiacariens sont à privilégier. Une matière hypoallergénique est également souhaitable. Mais pour les plans inclinés, l’important, c’est de choisir une matière de fabrication dépourvue de substance toxique. C’est pour éviter les risques d’allergies et les irritations.

Optez pour un équipement ayant un revêtement extérieur doux, agréable au toucher et design. Puis, choisissez un plan incliné avec un garnissage favorisant un confort optimal. De ce fait, les housses faites de coton respirant sont à privilégier. De même, le coton bio avec une mousse à mémoire de forme est également un bon choix.

Le choix d’un plan incliné se doit aussi de considérer le niveau d’inclinaison pour qu’il ne soit pas dangereux pour l’enfant. Il est important de suivre les recommandations du pédiatre afin de déterminer le niveau d’inclinaison propice à l’âge et à la morphologie de votre enfant. Sachez que si la tête est trop relevée, la position du bébé sera inconfortable.

Concernant la maniabilité, il est fortement recommandé d’opter pour un plan incliné bébé déhoussable. Un équipement lavable en machine est également plus pratique. C’est un détail qui facilite son entretien afin de préserver une bonne hygiène.
Enfin, choisissez la bonne dimension pour que le plan incliné bébé puisse s’adapter au lit de l’enfant. Les dimensions sont affichées dans les caractéristiques techniques d’un produit. Il suffit de mesurer son petit berceau pour choisir la bonne dimension.

FAQ sur le plan incliné bébé

Tant de questions tournent autour de ce sujet. Alors, autant les aborder afin d’élucider les zones d’ombres et de guider les jeunes parents.

Est-ce un accessoire forcement avantageux ?

Les pédiatres n’ont pas le même avis concernant le plan incliné bébé. Certains le trouvent peu avantageux. Or, beaucoup d’autres préconisent son utilisation. Tout dépend en fait du cas de votre bébé, de son état de santé et de sa sensibilité. D’ailleurs, chaque enfant est unique et possède chacun ses propres besoins. Ainsi, les médecins prescrivent sûrement son utilisation s’ils jugent que cet équipement répond au besoin sanitaire et au bien être de votre chérubin.

Puis, les parents qui ont utilisé un plan incliné ont énuméré beaucoup d’atouts notables. À part ses bienfaits sur le reflux gastrique et l’encombrement respiratoire, il est très efficace contre le syndrome de la tête plate. Il permet également de garder la tête de bébé en bonne position pendant sa nuit ou sa sieste.

Est-ce un equipement de puériculture obligatoire ?

Il est avantageux, certes, mais son utilisation n’est pas pour autant obligatoire. Toutefois, il est fortement recommandé si votre enfant souffre constamment de reflux gastro-œsophagien ou RGO. D’ailleurs, vous pouvez l’utiliser en dernier recours pour soulager votre bambin pendant ses rhumes ou ses grippes. Il n’est pas donc obligatoire, mais il reste tout de même très pratique et très bénéfique.

A quel age en a-t-il besoin  ?

Le plan incliné est utilisable dès la naissance de bébé. D’ailleurs, c’est durant les trois premiers mois de son existence qu’il souffre souvent de reflux gastrique. Pendant la visite systématique chez le pédiatre, vous pouvez évoquer le sujet et demander son avis sur l’utilisation de cet article. Il suffit d’exposer clairement le cas de votre bébé afin qu’il puisse donner une prescription pertinente et adaptée.

En général, bébé a besoin de cet équipement jusqu’à ses 6e mois. Au-delà de cet âge, les régurgitations et le flux se dissipent progressivement. D’ailleurs, il apprend déjà à se retourner tout seul et à gigoter dans son petit lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *