Pourquoi bébé se réveille la nuit? - Doolit

Doolit

60 nuits offertes
Livraison GRATUITE
Paiement en 4 fois sans frais
+33 (0)5 49 35 46 21

-10% sur tout le site code Dl10 🔥

Jours
Heures
Minutes
Secondes

-10% sur tout le site code Dl10 🔥

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Pourquoi mon bébé se réveille la nuit ? Comment décrypter le sommeil de mon bébé ? Quand faut-il réagir et quand faut-il s’abstenir de le réveiller ?   Ce sont des questions récurrentes posées par les nouveaux parents.  Nous allons tenter de vous apporter des réponses à travers cet article. 

Pas de panique…c’est normal !

Les réveils nocturnes chez les bébés sont tout à fait normaux, donc inutile de se mettre une pression ou de trop s’inquiéter. D’ailleurs, tous nouveaux parents devraient savoir que les bébés se réveillent régulièrement la nuit. On dit qu’ils ne font pas encore leur nuit. Il faudra s’attendre à des réveils nocturnes ou à des pleurs tous les 30 à 45 minutes. Bien que ces réveils soient épuisants, il faudra s’y habituer, le temps que votre petit ange grandisse. 

Effectivement, le rythme de sommeil d’un bébé n’est pas du tout pareil que celui d’une personne adulte. Durant les premières semaines de sa vie, votre nourrisson va avoir un sommeil ultradien (période de sommeil courte). Et c’est en grandissant qu’il va commencer à obtenir un sommeil circadien (période de sommeil plus longue). Les réveils seront moins fréquents. En d’autres termes, le sommeil se consolide au fur et à mesure. De 45 minutes de sommeil, à 4 heures de sommeil, jusqu’à ce qu’il commence à faire 5 à 6h de sommeil. 

Vous l’aurez compris, les plages de sommeil de votre petit bout de chou vont être de plus en plus longues.

Si dans le cas contraire, vous constatez que votre bébé ne se réveille pas régulièrement ou pas suffisamment durant ses premières semaines de vie, n’hésitez pas à l’emmener chez le pédiatre pour en discuter.

Comprendre la structure du sommeil de son bébé

La structure du sommeil est l’un des facteurs qui influe les réveils du bébé durant la nuit. Elle se divise en deux phases : le sommeil calme et le sommeil agité. 

Le sommeil calme

Le sommeil calme, c’est quand bébé dort profondément durant les 30 à 45 minutes. Pendant cette phase, votre bébé se développe physiquement, sa respiration est profonde et ses muscles sont détendus. On dit que c’est la phase qui suit la tempête, car elle survient souvent après les crises de pleurs et les cris.

Le sommeil agité

Le sommeil agité est une phase dit normale. Bébé bouge dans sommeil, grimace, pleurniche, et il arrive même qu’il se mette à grogner ou à rire. Ces petits gestes sont dus au fait que votre petit bambin se remémore sa journée. Ce sont des choses tout à fait normales, donc inutile de le réveiller pour le rassurer ou d’accourir au moindre petit bruit. Toutefois, comme il s’agit d’un sommeil léger, votre bébé peut facilement se réveiller et commencer à pleurer. Dans ce cas, il faudra se lever pour le rassurer. Parfois, quelques mots doux et une petite caresse sur la tête, ou quelques petits tapotements dans le dos suffisent pour se rendormir facilement et calmement. 

Ce n’est que vers l’âge de 9 mois que la structure du sommeil du bébé commence à ressembler à celle d’une personne adulte. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il ne se réveillera jamais plus la nuit. Il va continuer à se réveiller mais moins fréquemment. A noter que les bébés alternent les phases de sommeil calme et de sommeil agité 2 ou 3 fois durant la nuit. Attention à ne pas confondre sommeil agité et réveils nocturnes.

Les réveils nocturnes c’est quoi exactement ?

Les réveils nocturnes ne sont pas toujours des signes de maladies quelconques. Ce sont une perturbation possible du sommeil en raison de différents facteurs. Il n’y a pas donc de quoi s’alarmer. 

Bébé peut se réveiller plusieurs fois par nuit pendant un court instant ou plus longtemps. Ce réveil correspond en effet au moment où il doit démarrer un nouveau cycle de sommeil. Le plus difficile pour les parents, c’est quand bébé n’arrive pas à se rendormir. Il se peut même que bébé commence à pleurer intensément pendant ses réveils nocturnes. Le faire dormir devient alors un véritable parcours du combattant. 

Réveils nocturnes : les principaux facteurs

Il n’est pas toujours facile d’identifier la véritable cause de son réveil nocturne. Si vous arrivez à comprendre les facteurs qui influent sur les réveils de votre petit ange, vous aurez moins de difficultés à vous y adapter et agir en conséquence. 

Bébé a faim

Eh oui, comme nous, bébé peut avoir faim la nuit. Il faudra l’allaiter ou lui donner son biberon la demande. La faim est l’un des facteurs principaux qui influent sur le réveil d’un bébé. La plupart des bébés se rendorment facilement après allaitement. 

L’estomac d’un bébé étant très petit, le lait maternel ou le lait de en poudre doit être digéré facilement, rapidement et régulièrement. Il convient également de noter que l’instinct de manger peut contribuer à prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson.

Bébé fait ses dents

La période que redoutent les parents : la poussée des dents du bébé. Elle rime réveils nocturnes très fréquents. Mais n’oublions pas que ces pousses dentaires sont aussi une épreuve pour nos bébés.  En plus des réveils, l’enfant va manifester d’autres signes comme les douleurs, selles molles, agitation, petite fièvre et même une petite toux. Le hic, il n’y a pas de méthode miracle. Il faudra juste patienter et faire en sorte de soulager bébé au mieux. 

Bébé fait une indigestion

L’estomac d’un bébé est fragile,  voire très fragile. Il n’est donc pas rare que bébé a des gazs douloureux ou souffre de maux de ventre.  La digestion difficile peut aussi provoquer de coliques qui Elles sont décrites  comme des pleurs intenses et récurrentes chez les bébés. Il faut noter que les coliques ne sont guère une maladie mais une description de comportement. 

Gazs, maux de ventre ou coliques, toutes ces douleurs surviennent surtout durant les premiers mois du bébé, mais surtout lors de l’introduction de nouveaux aliments. N’hésitez pas à échanger avec un pédiatre en cas de doute. 

Bébé est malade

La santé est pareillement un facteur à prendre en compte lors de l’éveil, car l’apparition d’un rhume, de courbatures, de petites rougeurs, d’otite ou même d’un simple rot peut être une source de préoccupation pendant les heures de sommeil. Si votre enfant présente des symptômes inhabituels, ne tardez surtout pas à l’emmener chez le pédiatre.

Bébé se développe

Et le dernier facteur à prendre en compte est le développement de l’enfant. En fait, le sommeil peut régresser à mesure qu’ils acquièrent de nouvelles choses. Il commence par se retourner, se mettre assis, puis à marcher et à parler. 

Bébé n’aime pas les nouveaux changements

Vous avez tort de penser que qu’un bébé ne peut ressentir tout ce qui se passe autour de lui. Le moindre changement dans sa routine quotidienne peut affecter la qualité de son sommeil. Il existe plusieurs facteurs qui peuvent impacter son sommeil. Entre autres : un déménagement soudain, des conflits entre les parents, etc.

Bébé ressent un inconfort

Vous devez également tenir compte du confort de votre bébé, notamment de sa sensibilité au chaud et au froid. Si vous pouvez voir qu’il transpire lorsque vous posez votre main sur ses omoplates, il est trop couvert. Le bébé peut également être sensible à la lumière et trouver la lumière d’une veilleuse ou la lumière extérieure irritante. Ce qui peut les amener à préférer l’obscurité totale. L’enfant peut aussi être sensible aux sons et avoir besoin de silence au moment du coucher. La gêne peut aussi être la cause de son réveil : couche pleine, vêtements qui grattent, ou autres facteurs causant ainsi de l’inconfort chez le bébé. 

Une literie de qualité, adaptée aux besoins de votre bébé, lui apportera un bon soutien et s’adaptera à son anatomie sans provoquer de pression douloureuse. Il ne faut pas oublier que votre petit bout de chou va passer la plupart de son temps couché sur le matelas, dans son lit.  

De nombreuses raisons peuvent expliquer les réveils nocturnes chez le bébé. Dorénavant, vous pouvez identifier les phases du sommeil agité de votre enfant.

Sommeil agité et réveils nocturnes, comment y faire face ?

Les réveils nocturnes font partie des choses qui intimident le plus les nouveaux parents. Pourtant, il suffit de comprendre deux ou 3 petits détails et ils peuvent affronter la situation avec le moins de soucis possible. 

La méthode du 5-10-15

Lorsque les réveils nocturnes surviennent, tentez la méthode du 5-10-15. Ce n’est pas bien compliqué. Il suffit d’attendre quelques minutes avant de se rendre dans la chambre de votre bébé. Soyez attentif aux pleurs de votre bébé, apprenez à les décrypter. C’est pour s’assurer que les pleurs et les cris du bébé ne cachent pas un problème plus important comme une maladie.

Il est tout à fait normal de voir un bébé se réveiller en pleine nuit sans raison apparente. Si vous avez une inquiétude particulière, il est toujours préférable de demander l’avis d’un pédiatre. Si ce dernier annonce qu’il est inutile de recourir à un quelconque traitement médicamenteux, cela signifie que votre bébé traverse un simple trouble du sommeil, très courant chez l’enfant. 

Rassurer le bébé 

Les réveils fréquents permettent de répondre aux besoins de proximité physique et sensorielle du bébé avec sa mère ou son père pendant son développement. Votre bébé peut se réveiller la nuit et réclamer  votre présence juste parce qu’il a besoin de vous pour retrouver sa quiétude. Donc n’hésitez pas à le câliner, le rassurer, le bercer et le consoler. Vous pouvez également lire une histoire ou chanter une petite berceuse pour lui. 

Laisser le bébé dormir dans un endroit propice 

Inutile de vous rappeler que les réveils nocturnes sont des phénomènes ordinaires chez les bébés. D’où, notre principal souci ne consiste pas à les éviter entièrement mais plutôt de les réduire ou apprendre à mieux vivre avec. Tout comme un adulte, un bébé a aussi besoin d’un endroit calme pour bien faire ses nuits. D’où, il faut éloigner de sa chambre toutes ces choses bruyantes qui risquent d’altérer ses nuits comme un humidificateur ou un radiateur. 

Habiller le petit ange de manière adaptée

Un nourrisson compte entièrement sur les adultes pour prendre soin de lui. Mais quand vient le moment de choisir ses vêtements, certains d’entre nous se sentent quelque peu perdus. Or, la qualité de son sommeil va beaucoup en dépendre. Cependant, il faut tout simplement comprendre que le choix de sa tenue repose essentiellement sur la météo. Autrement dit, plus la température est basse, plus il a besoin de couches de vêtements supplémentaires et vice-versa. 

Autres conseils utiles

Si vous constatez que votre bébé se réveille plus que d’habitude, veuillez prêter attention aux quelques détails suivants : 

  • Vérifier si la couche est propre  
  • Voir si la température dans la chambre n’est pas trop élevée ou au contraire trop basse 
  • S’assurer que sa literie est confortable 
  • Vérifier sa température pour s’assurer qu’il ne soit pas malade 
  • Contrôler s’il n’a pas le nez bouché 

À cela s’ajoute qu’il faut également éviter de donner au bébé un repas trop lourd pour son petit estomac, surtout le soir avant de dormir. En effet, cela peut lui causer une malaise et risque alors d’aggraver la fréquence de ses réveils nocturnes. 

N’oubliez pas, bébé n’est pas venu au monde pour vous rendre vos nuits difficiles, il est source de bonheur. Appréciez chaque sourire, regard et toutes ces petites joies qu’il vous apporte au quotidien.

Pourquoi un bon matelas améliorerait-il la qualité de sommeil de votre bébé ?

Le sommeil joue un rôle essentiel dans la croissance du bébé, car les hormones de croissance sont libérées pendant cette période. Choisir un bon matelas peut aider votre bébé à dormir profondément. Cela lui permettra de passer de longues et confortables nuits et de grandir en bonne santé. Il est également nécessaire de placer le matelas dans une position adaptée à leur âge pour leur assurer les nuits les plus douces possibles.

Le matelas pour bébé est une pièce de literie que votre petit bout de chou utilisera en moyenne 18 heures par jour. 

Bénéficier d’un sommeil réparateur

La quantité de sommeil nécessaire pour un enfant a besoin varie selon son âge : 

  • Les bébés âgés de 4 à 12 mois ont besoin d’au moins 12 à 16 heures de sommeil par jour
  • Les tout petits de 1 et 2 ans ont besoin d’au moins 11 heures de sommeil 
  • Les enfants âgés de 3 à 5 ans ont besoin d’au moins 10 heures. 

Pour qu’ils puissent dormir confortablement pendant cette période, ils ont besoin d’un bon matelas dans la chambre. Bien sûr, d’autres conditions favorisent le sommeil, mais la qualité du matelas est d’une importance capitale.

Un bon matelas garantit que l’enfant se réveille toujours en bonne forme et prêt à affronter chaque journée. Cet équipement les aide également à mieux se concentrer et à mieux contrôler leurs émotions. Plus le sommeil d’un enfant est de qualité, mieux il peut se protéger contre les maladies.

Favoriser la bonne humeur et leur santé mentale

Les enfants passent au moins huit heures par jour au lit, soit près d’un tiers de la journée. Cela signifie que la qualité du matelas qui leur convient a un impact sur leur santé mentale. Des études ont montré que la santé mentale est étroitement liée au repos. Ainsi, le manque de sommeil peut stimuler le stress, l’anxiété et la tristesse chez les enfants. Cela peut complètement gâcher leur journée et éventuellement entraîner des problèmes cognitifs. Un bon matelas stimule la circulation sanguine, ce qui favorise le développement mental de l’enfant.

Un enfant qui est actif, heureux et participatif est un enfant qui a eu une bonne nuit de sommeil. Si vous voulez que votre enfant soit motivé et inventif à l’école, il doit dormir suffisamment sur un meilleur matelas junior. Il leur donnera également plus de lumière, ce qui les rendra plus actifs socialement.

Développer les muscles du bébé

Même au repos, le corps humain est toujours actif. C’est notamment le moment où la réparation des cellules est favorisée. Pendant cette période, le corps de l’enfant construit des muscles pour sa croissance.

Cependant, ce mécanisme est lié à la qualité du sommeil de votre enfant. Le choix de cette literie pour votre enfant ne doit donc pas être pris à la légère. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment choisir le meilleur matelas junior. Vous pouvez chercher sur l’internet. Vérifiez ensuite les avis laissés par les parents. Ainsi, vous saurez quelle option choisir.

Pourquoi choisir le matelas Doolit pour son bébé ?

Les matelas pour jeunes enfants doivent tenir compte non seulement de la fermeté, mais aussi d’une série d’autres considérations, comme l’énurésie et les allergies. Comme pour les matelas pour adultes, les matelas pour enfants sont disponibles avec plein de technologies différentes, chacune d’entre elles présente des avantages différents. Les enfants ont besoin de soutien lorsqu’ils dorment. Cependant, les bébés et les jeunes enfants ont généralement besoin de matelas plus fermes, le matelas Doolit dispose d’un noyau bi-densité qui permet de s’adapter à l’évolution du poids de bébé avec le but de favoriser le développement de sa motricité et prévenir de la plagiocephalie.